Travancinha est un village avec une histoire ancienne qui garde jusqu'à nos jours beaucoup de patrimoine révélateur de cette antiquité. En utilisant des sources telles que le Site du conseil municipale de Travancinha de la Direction générale du patrimoine culturel et certains témoignages de résidents du village, comme le professeur Henrique Camilo, auteur des textes existants sur le site du conseil municipal, à qui nous remercions la patience et la volonté de collaborer, nous présentons ensuite quelques exemples de ce patrimoine que nous pouvons encore voir, ainsi que certains endroits intéressants, soit par leur cadre naturel, soit par la preuve d'une culture propre de ce charmant village montagnard.

Chemin romain

Bien qu'il n'y ait pas d'études pour établir sa véritable origine, on suppose que le chemin qui borde la propriété Chão do Rio, également connu sous le nom de "Canada das Cerejeiras", a une origine romaine et fait partie de la route romaine "Via araocelum ad civitas Bobadela "reliant Mangualde (araocelum) à Bobadela (municipium) à travers :. Caldas da Felgueira, "Ponte do Moinho do Buraco", Travancinha, Lagares et Travanca "(adapté de travancinha.pt)

Coordonnées GPS: 40º 25'09.64''N, 7º 49'25.05''W

Botica (Ancienne Pharmacie)

Au XVI siècle, la pharmacie qui servait la commune Casal de Travancinha était installé dans ce vieux bâtiment, situé très près de «Chão do Rio», sur sa route d'accès.
 

Coordonnées GPS: 40 º 25'16,54''N, 7e 49'25,21''W 

La Chapelle de Notre-Dame de l’ Aide

Dans cette chapelle située dans le quartier «São Gião» nous pouvons trouver l'image sculptée dans le granit de notre Dame de l'Aide, qui donne le nom à la chapelle. Cependant, c'est en hommage à Notre Dame de Fatima, image aussi présente, que la procession nocturne des bougies est réalisée, dans laquelle les majordomes de la fête portent Notre-Dame de Fatima à l'église mère, pendant qu'elles chantent et prient le Rosaire. Le lendemain, Notre Dame de Fatima revient à la chapelle de notre Dame de l'aide, traversant les rues du village. Cette procession se déroule le samedi et le dimanche après le suivant le 13 mai.

Coordonnées GPS: 40 º 25'19,86''N, 7e 49'33,48''W


 

Le rocher João Brandão

À Travancinha, on dit que sur le rocher près de la route municipale, dans une chaise sculptée dans la roche, le fameux João Brandão s’asseyait. C’était une figure populaire connue sous le nom de la terreur des frontières, en attendant que ses victimes passent sur la route en face, pour les voler et les piller.

Né le 1er Mars 1825, à Midões (Casal da Senhora), son nom complet était João Victor Da Silva Brandão, étant le fils de Manuel Brandão, forgeron de métier. Son père était le chef d'un groupe de criminels, presque tous de sa famille, qui ont combattu la guérilla au moment du conflit entre les libéraux et les absolutistes.
 
Pendant des décennies, João Brandão a pratiqué des meurtres, des vols et des extorsions, a été arrêté à plusieurs reprises, mais toujours libéré et innocenté des crimes qui lui était imputés, en raison de la protection des instances libérales élevées à qui un criminel prêt à tout était très utile. Pour cette même raison, sa famille monta socialement, y compris João qui appartenu à la mairie de Midões entre 1849 et 1853.
 
L'instauration de la paix et la centralisation de l'administration politique ont conduit à la chute de João Brandão, et finalement, en 1869, il a été condamné au tribunal de la ville de Tábua à l'exil en Afrique. Cependant, là-bas il a profité de tous les privilèges, et a créé une usine prospère d’eau-de-vie.

Coordonnées GPS: 40 º 25'28,97''N, 7e 50'36,34''W

 
 

Le Rocher Seixinha

Le rocher Seixinha ne possède pas les limites du comté de Seia. Au-delà du rocher, la municipalité de Oliveira do Hospital commence. En quittant la route principale de Travancinha, nous suivons une grande zone de falaises et une vue fantastique, sur la Serra da Estrela et la Vallée de la rivière de Seia. Bientôt, on a l'impression d'entrer dans un endroit mystérieux. En fait, quand nous regardons le grand rocher à l'extérieur, nous n'avons aucune idée de ce que nous allons trouver lorsque nous transposons la petite entrée à moitié cachée qui nous emmène à l'intérieur. Là, nous nous éblouissons avec la beauté du quartz blanc.
 
Il n'y a aucun document qui signale son existence, et encore moins à quoi ça servait. Il a certainement servi comme un refuge pour les bergers et leur bétail les jours de tempête.

Coordonnées GPS: 40 º 25'36,02''N, 7e 50'45,26''W

 

Pont romain

Au-delà des limites du comté de Seia, près de Travancinha, en suivant la route M507-1, vers Seixo da Beira, à côté de rivière Seia, on trouve un endroit de grande beauté, connu sous le nom de Moinho do Buraco (Moulin du Trou). Là il y a un moulin à eau et la rivière, qui dans son passage, a creusé la roche en grande profondeur, formant de grands trous. À cet endroit, à côté d'un pont plus récent, qui intègre la M507-1, on retrouve un pont d'origine romaine. Ce pont, tout comme la chaussée romaine de Travancinha auraient intégré le même itinéraire à destination de «Splendidissima Civitas»de Bobadela.

Coordonnées GPS: 40 º 25'39,04''N, 7e 50'58,51''W

Blocs pédonculés

A l'entrée de Travancinha il y a un ensemble de formations rocheuses de haute valeur géologique, étant en ce moment à être étudié leur classification possible.
 
Les blocs pédonculés sont des formations rocheuses résultant de l'érosion causée par l'action du vent et des sables que celui-ci transporte. Les blocs pédonculés sont plus minces à la base qu'au sommet. Étant des roches de granit, ces rochers existant à Travancinha, ont acquis des formes particulières très drôles (morsure de pomme et pingouin). 

 Coordonnées GPS: 40 º 25'35,28''N, 7e 49'54,24''W

 
 

Pilier de Borceda – Monument géodésique

Connu sous le nom de «Pilier de Borceda" c'est l'un des deux monuments géodésiques de Travancinha. La vue est fantastique et on peut apercevoir trois districts: Guarda, Coimbra et Viseu et plusieurs montagnes telles que Estrela, Caramulo, Açor, Buçaco, Lousã, Montemuro et les jours de bonne visibilité, Marofa. C'est un endroit privilégié pour observer les étoiles.  
 
Coordonnées GPS: 40 º 25'37,96''N, 7e 49'23,54''W


 

Double Centenary Cruise

La date de sa construction est inconnue, mais elle est censée avoir été érigée en l'an 1840.

En 1940, l'année où Salazar, profitant des commémorations du «double centenaire de la nationalité» (Fondation de la nationalité en 1140 et restauration de 1640), à la propagande des vertus du régime, décida de lancer un ensemble de célébrations patriotiques tout au long du Pays. Les soi-disant "Comités des Célébrations du Centenaire" ont été créés et ont tenté de faire construire les "Croix de l'Indépendance" afin de multiplier les croix du double centenaire déjà existantes. La Croix du Double Centenaire de Travancinha était l'une de celles qui existaient déjà.

 
Coordonnées GPS: 40 º 25'27,08''N, 7e 48'46,30''W


 

Chapelle de Notre-Dame des vertus

La chapelle de Notre-Dame des Vertus, fut construite à la demande d’un noble de la zone du bas Mondego en 1742. Ce noble se déplaçait avec sa famille, vers les thermes de Unhais da Serra, quand, en passant par Travancinha, il a dû interrompre le voyage par une soudaine maladie de son fils. Il a campé dans les terrains près de la Croix en pierre, maintenant appartenant à la Fraternité de Notre-Dame des Vertus, et, dans les jours qui ont passé, avec la mort imminente du fils, il a promis à notre dame que, si son fils ne mourait pas, il ferait construire, à cet endroit, un ermitage à la louange de Notre-Dame des vertus. Le fils a surmonté la maladie et le temple a été construit.

Même aujourd'hui, à la Foire des Saints, situé dans les terrains environnants, beaucoup de gens de la région de ce noble se déplacent ici. Cette foire sera probablement la suite d'un pèlerinage à Notre-Dame des Vertus.

Située entre Travancinha et Vale do André, elle a sa fête annuelle, à la louange de Notre-Dame des Vertus, le deuxième dimanche du mois d’Août.

Coordonnées GPS: 40 º 25'28,28''N, 7e 48'44,33''W


 

Chapelle Saint-Sébastien

Dans cette petite chapelle, située dans le quartier "Corro", vous pouvez trouver l'image du martyr Saint-Sébastien, ainsi que l'image du Seigneur des Étapes.
 

Coordonnées GPS: 40º 25'15.36''N, 7º 49'16.29''W

Église paroissiale

Les gens de Travancinha ont une forte nature religieuse. La patronne du village est Notre-Dame du Rosaire, qui apparaît dans l'autel principal de l'église paroissiale. En dehors de cette église du XVIIIe siècle, sur sa façade, il y a une statue de saint Pierre, faite de pierre.

Coordonnées GPS: 40º 25'10.52''N, 7º 49'13.51''W

"Alminhas" (sanctuaire de chemin)

"Il suit le Concile de Trent (1545-1563) que la Confrérie des âmes est créée comme un moyen d'institutionnaliser la croyance au Purgatoire et de faire croire que les âmes des morts sortiraient du Purgatoire beaucoup plus tôt si plus de prières et d'aumônes ont été faites par les vivants.

Le Portugal est le seul pays qui a dans son patrimoine culturel les «Alminhas» (un type de sanctuaire de chemin de fer), généralement situé au bord des routes rurales, au carrefour, à l'intérieur et à l'extérieur des villages. Ce sont des représentations populaires des Souls in Purgatory qui supplient des prières et des aumônes.

Il existe de nombreux "Alminhas" à travers le pays. A Travancinha il y a quatre. Jusqu'au siècle dernier, par eux passés, les pèlerins en route vers Saint-Euphemia. "Dans travancinha.pt

Coordonnées GPS: 

40º 24'58.01''N, 7º 49'03.74''W
40º 25'30.93''N, 7º 49'00.52''W
40º 25'23.71''N, 7º 49'40.89''W
40º 25'24.42''N, 7º 49'21.69''W

Chapelle de Notre Dame de la Santé

La Chapelle de Notre-Dame de la Santé, ancienne chapelle de saint Benoît, patron des ordres militaires (anciennement appartenant au détachement militaire du comté de Casal). Sa fête annuelle en l'honneur de la santé de Notre-Dame Dimanche après Pâques ". Dans travancinha.pt

Coordonnées GPS: 40º 24'50.97''N, 7º 49'05.47''W

Pilori

"Casal a toujours son pilori, construit suivant la charte manueline, a été soulevé devant la maison de l'ancienne Commande. On dit qu'il était à l'origine en bois, comme cela s'est souvent produit au moyen âge, mais qu'après tentative le vol a été remplacé par le modèle actuel en pierre. " Dans travancinha.pt

Classé en 1933 comme Monument à intérêt public.

Coordonnées GPS: 40º 24'50.73''N, 7º 49'05.62''W

Maison de la Mairie

Casal de Travancinha fût le siège du comté para le foral donné par D. Manuel I en 1514. Il était composé des paroisses de Travancinha, Sameice, Várzea de Meruge, São Paio de Codeço et Meruge. Il y avait une mairie, un tribunal, une prison, un détachement militaire et une pharmacie. Il y avait un juge, un procureur et un notaire.
 
On ne sait pas la date de son extinction, mais en 1836 il faisait déjà partie de la municipalité de Ervedal da Beira et il est resté jusqu'à 24 de Juillet de1855, la date à laquelle il a rejoint le comté de Seia.
 
Bien qu'en la possession de privés, tous les bâtiments existent encore aujourd'hui.

Coordonnées GPS: 40º 24'50.33''N, 7º 49'06.02''W

Maison de la Comenda

D. Dulce, épouse de D. Sancho I (roi du Portugal de 1185 à 1211), était la propriétaire du pays de la Comenda. Sa fille, D. Mafalda, héritière de ces biens, les a donnés à l'ordre de Aviz (ordre militaire monastique). La maison et les terres de la Comenda, encore ainsi connu de nos jours, appartenait à l'ordre de Aviz pendant environ trois siècles.


Coordonnées GPS: 40º 24'50.20''N, 7º 49'05.31''W

Fontaine séculaire

Elle est situé à Casal, entre la maison de la Comenda et la caserne militaire. Pendant des siècles, elle a fourni l’eau pour tout le village. Après le 25 avril 1974, elle a été donné par le conseil municipal aux propriétaires de la maison où le détachement militaire était installé, en échange de l'extension d'une rue. Déjà au XXIeme siècle, aussi par l'action du Conseil, est retourné au domaine public.
 

Coordonnées GPS:  40º 24'49.22''N, 7º 49'04.36''W
 

Rocher de la pendaison

Il est situé à Casal, dans une forêt de pins, derrière la «Maison de la Machine». Il avait, jusqu'à peu de temps, un anneau de fer enfoncé au sommet du rocher, où une corde était attachée, qui ensuite était mise autour du cou des condamnés qui étaient poussés de là pour être exécutés.

Coordonnées GPS:  40º 24'44.17''N, 7º 48'48.61''W
 

Tribunal

C’est dans cette petite maison que les crimes de la commune de Casal étaient jugés au XVI ème siècle. Le nom donné à la place où se trouve le bâtiment est une référence au tribunal, puisqu'elle est désignée «porte de la salle». En fait, c'est la porte qui se démarque sur la façade sans fenêtres, qui, certainement, serait ouverte pendant la réalisation des jugements. 

Coordonnées GPS: 40º 24'50.74''N, 7º 49'13.08''W

Prison

À partir du Foral de 1514 dans lequel Casal de Travancinha a été considéré comme siège de la commune, et pendant environ trois siècles, la prison de la commune a été installé à Travancinha, dans le quartier actuel du Corro. Depuis la fin du XIXème siècle et jusqu'à la construction des écoles du Plan du Centenaire, déjà au XXème siècle, l'école primaire y était placée, avant de devenir propriété privée.

Coordonnées GPS: 40º 25'16.36''N, 7º 49'19.30''W